Pourtant privée de Falcao et Lemar, l’AS Monaco s’est offert un festival contre Guingamp (6-0) qui confirme son embellie.

Gros carton pour AS Monaco contre Guingamp (6-0) en LIGUE 1 , l’académicien Malien Adama Traoré “Noss” a inscrit deux buts pour son équipe. C’est la troisième réalisation en 3 matchs en ayant été titulaire que deux fois.

L’amertume d’un résultat frustrant à Istanbul (1-1), mercredi soir, n’a pas eu d’effet sur la production de Monaco. Cette équipe confirme chaque semaine sa montée en puissance. Les recrues jouent leur rôles, les cadres de la saison passée ont repris des couleurs et Leonardo Jardim, de son côté, à trouvé son système. Il ne comporte qu’une seule pointe.

Après les cadres et les recrues, les jokers ont brillé

Voir une opposition comme Guingamp voler en éclat dit quelque chose sur la force collective de l’ASM. Dès l’entame de match, les champions de France exerçaient une grosse pression. Guido Carrillo, à la réception d’un centre d’Almamy Touré, débloquait la situation rapidement (1-0, 10e). Touré, très inspiré, offrait ensuite un nouveau caviar à Adama Traoré (2-0, 27e). Monaco récitait son football et Guingamp subissait les vagues, sans réaction. Keita Baldé, qui avait réclamé un penalty sur une action litigieuse, offrait un avantage encore plus confortable avant la pause après une percée d’un Rony Lopes encore intenable (3-0, 36e). La bande à Jardim s’offrait même le luxe de compléter cette première période parfaite par un penalty de Fabinho après une faute sur Carrillo (4-0, 45e+1).

La fluidité du jeu monégasque annonce de beaux lendemains pour cette équipe. Réaliste, juste dans les phases de transition, l’ASM a montré un visage qui éveillé les souvenirs de la saison passée quand elle écrasait tout sur son passage. Sans Subasic, remplacé à la pause par Benaglio, Monaco a continué à mettre une grosse intensité après le repos. Guingamp a resseré les boulons un moment, avant de craquer deux nouvelles fois dans le dernier quart d’heure. Touré a fait taire ses détracteurs en distillant une troisième passe décisive pour Traoré, dont la frappe limpide signait le 5-0 (76e). Traoré, dont Jardim a toujours loué les qualités, laissait ensuite l’honneur à un autre joueur, Carrillo, très estimé lui aussi par le coach portugais (6-0, 78e). L’Argentin y allait de son doublé et concluait le festival monégasque. On dit qu’il est toujours question d’équilibre en football. Monaco a trouvé le sien. Sans Falcao, sans Lemar, c’est vraiment prometteur pour la suite.

NOUVELLES SIMILAIRES DE ACADEMIE DE SOCCER